5 conseils pour un bon reporting

5 conseils pour un bon reporting

5 conseils pour un bon reporting 2000 1439 TYPY

Quand une entreprise ou une marque investit dans les réseaux sociaux, elle attend qu’ils lui rapportent gros. Et pour ça, pas de secret ! Il ne suffit pas de publier, il faut également analyser les résultats afin de savoir si la stratégie mise en place fonctionne ou si éventuellement, il y aurait des modifications à effectuer. Et c’est là que le reporting intervient ! Il permet d’évaluer les résultats obtenus sur les réseaux sociaux et d’en faire le bilan. Voici 5 conseils pour vous aider à réussir votre prochain reporting.

Simplifier au maximum la lecture

Dans un bon reporting, on trouve un certain nombre d’informations, du texte, des photos, des chiffres… et encore des chiffres ! Alors pour rendre la lecture la plus fluide possible, il est recommandé d’utiliser des titres, des illustrations et des couleurs. Cela permet de mettre en avant les informations importantes. Le texte ne doit pas être trop important : mieux vaut être concis, tout en restant clair et précis. Vous ne rédigez pas un bilan de fin d’année ! 😉

Relever le top des posts  

Avant toutes choses, il est important de définir les bonnes métriques avec votre client. Ces métriques se définissent en fonction de vos objectifs. Ensuite il vous faut voir en fonction de ces métriques, par exemple, du taux d’engagement, si vous avez atteint vos objectifs. Vos tops posts doivent être définis en fonction de ce facteur. Pour montrer à votre patron que votre travail à servi à quelque chose, mettez en avant dans votre reporting les posts qui ont le mieux marché. Ajoutez une légende avec la portée, le nombre de réactions, de commentaires, de clics et de partage. N’hésitez pas à mettre des captures d’écrans de ces posts, ça aidera la personne concernée à avoir une meilleure visualisation.

Préférer un Google Drive plutôt qu’un PDF

Un support dynamique sera forcément plus attractif qu’un simple PDF ! Si vous laissez une copie à votre patron, vous lui enverrez surement dans ce format, mais pas si vous devez lui présenter oralement. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser l’outil Powperpoint, Google Drive ou même pourquoi pas un Prezzi. Déjà que le sujet n’est pas le plus passionnant du monde, vous pouvez bien faire un effort pour le rendre plus intéressant !

Faire un retour d’expérience sur les échecs et les succès

Pour se faire, il vous faut vous munir de votre précédent rapport et en faire un bilan. Par exemple, si vous aviez fait une proposition de post qui n’a pas fonctionné, il vous faut rappeler quel était votre objectif et essayer de trouver et d’expliquer pourquoi ça n’a pas fonctionné. Il peut parfois être judicieux de proposer de médiatiser certains posts ou de modifier la restriction, c’est à dire restreindre votre cible.

Faire des recommandations et des propositions

On en vient ainsi au dernier conseil à vous donner, celui qui est essentiel, faites des recommandations ! C’est bien ce qu’on attend de vous non ?! Que vous soyez force de proposition suite à votre analyse. C’est d’ailleurs ici qu’on reconnaitra un bon community manager, qui sait prendre les choses en mains et rebondir pour apporter de meilleurs résultats.

Maintenant que vous avez toutes les astuces pour faire un reporting réussi, vous n’aurez plus d’excuse pour de pas attirer l’attention de votre patron à ce sujet. La rentrée c’est déjà du passé, alors au boulot et plus vite que ça ! 😉